Assurance Emprunteur

La banque exigera que votre contrat d’assurance couvre un certain nombre de garanties obligatoires. Vous pourrez également souscrire à des garanties supplémentaires optionnelles, qui viendront renforcer votre couverture, mais également alourdir le coût de votre assurance. Nous vous expliquons tout.

Découvrez

Le principe

L’assurance de votre prêt constitue un élément majeur de votre projet immobilier. En effet c’est le deuxième poste, en terme de coût, après les intérêts du crédit payés à la banque.

C’est pourquoi il est primordial de ne pas la négliger et de bien choisir son contrat d’assurance, en fonction de votre projet immobilier (résidence principale, résidence secondaire, investissement locatif) mais aussi en fonction de vous et de vos besoins.

Etre bien assuré c’est vivre sereinement. En effet, un crédit immobilier s’étale généralement sur une durée très longue (souvent plus de 20 ans) et il est impossible de prévoir ou d’anticiper sur une aussi grande période les aléas que réserve la vie.

Vous avez un projet immobilier ?

Pour aller plus loin

Nous vous avons préparé un résumé des différentes garanties que votre contrat pourra couvrir

Garanties Obligatoires :

Décès : si l’emprunteur décède, alors l’assurance remboursera la banque. Ainsi les héritiers de l’assuré se retrouvent avec un bien libre de toute dette.
PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie) : si suite à un accident l’assuré devient totalement invalide et se retrouve donc dans l’incapacité d’exercer une activité professionnelle, alors l’assurance remboursera le crédit et l’assuré pourra continuer à jouir de son bien.

Garantie Fortement Recommandée :

ITT (incapacité temporaire de travail) : cette garantie intervient en cas d’arrêt de travail, généralement après une période de carence de 90 jours. Si le contrat assure l’acquisition de votre résidence principale, alors cette garantie sera exigée par la banque.
IPT (invalidité permanente et totale) : cette garantie est très similaire à la garantie PTIA. Ici, l’invalidité devra généralement être supérieure ou égale à 66% (barème de la sécurité sociale) pour que l’assurance prenne le relais sur vos remboursements.

Garanties Optionnelles :

IPP (invalidité permanente et partielle) : cette garantie couvre les cas d’invalidité compris entre 33% et 66%.
Chômage : l’assurance paiera vos mensualités de crédit si vous perdez votre emploi, mais cette garantie coûte très cher.

Share This